Les prépas, ça se prépare, mais comment ?


Si vous êtes admis à Ibn Ghazi, c’est que vous pouvez réussir les concours d’accès aux grandes Ecoles.  Mais que faire pour un bon démarrage en 1ère année?

Il faut savoir que la prépa est le début de l’enseignement supérieur, et non la poursuite du lycée. On ne peut donc pas continuer avant le début !
L’expérience montre qu’il n’est que très peu profitable de préparer le programme de première année de prépa avant la-dite première année.

La prépa sera l’occasion de capitaliser une masse de connaissances impressionnante, la forme physique et psychologique (le repos) sont bien plus importantes que la préparation intellectuelle. Rappelez-vous que les concours se préparent sur 2 ans !

Et puisqu’il faut un temps d’adaptation, il est essentiel d’arriver avec de la fraîcheur, avec l’envie d’apprendre et de comprendre, avec curiosité. Il faut repartir de zéro, avec un esprit neuf et reposé !

Si vous voulez commencer le programme dans un livre, ce dernier va vous montrer la physique ou les mathématiques, mais pas comment les apprendre : il faut un enseignant pour cela. En prépa, le temps de comprendre efficacement une notion sans enseignant est plus long que celui avec un enseignant (le réseau Ibnghazi organise des sessions de cours d’été adaptées à vos besoins et qui tiennent compte de ces spécificités).

Vous souhaitez quand même vous rassurer en travaillant pendant les vacances ? Que faire alors :

  • Les mathématiques :

Revoir les notions de base et connaître parfaitement de mémoire les formules usuelles (identités algébriques et formules trigonométriques, dérivées et primitives…) : les formules sont considérées comme acquises, il n’y a pas de formulaire en taupe, on vous demandera de les utiliser sans que cela soit explicitement dit.

  • Les sciences physiques :

Le cours reprendra certaines notions abordées au lycée en les formalisant et en les prolongeant (l’électricité, mécanique, thermodynamique, électromagnétisme et optique…) Les outils mathématiques seront utilisés massivement en sciences physiques et doivent donc être parfaitement assimilés avant l’entrée en CPGE : formules de dérivées et primitives, trigonométrie, géométrie élémentaire : théorème de Thalès, de Pythagore, produit scalaire, expression des surfaces et volumes des solides de référence…Il est indispensable d’être au point sur ces outils de base du physicien.

  • Les sciences industrielles :

Là encore, la connaissance de votre formulaire trigonométrique ainsi que les dérivées et primitives des fonctions usuelles est indispensable.

Bref, en prépa, Il faut apprendre à raisonner en plus d’apprendre à apprendre. Comblez vos lacunes des outils de bases et mettez toutes les chances de votre côté en étant bien reposé, bien motivé et bien organisé, et tout ira bien !

Que faut- il acheter ?

En dehors des œuvres du français, d’une calculatrice et des petites fournitures (cahiers, papiers, crayons……) ne rien acheter. D’éventuels manuels et livres d’exercices pourront être acquis au cours de l’année auprès de la bibliothèque de l’établissement, sur les conseils des professeurs.